Vous êtes ici : Accueil > Océanie : Nouvelle Zélande et Iles Cook > Pino en direct d’Auckland
Par : Sandie
Publié : 7 juin 2015

Pino en direct d’Auckland

En direct depuis la Nouvelle-Zélande et après 7 semaines d’aventures, Pino interview sa stocker (Sandie) et son captain (Thibaud)

Pino : Vous avez atterri à Queenstown, au sud de l’île du sud de la Nouvelle-Zélande. Après trois mois de chaleur et d’exotisme, cela a dû être un sacré changement ?

Sandie : Cela a été un peu rude au début, la pluie, le froid… Mais c’est ça l’aventure, sortir de sa zone de confort, s’adapter à toute situation ! Et puis les couleurs automnales sont juste fantastiques ici. Sans parler du ciel, qui même nuageux, a une luminosité bien souvent irréelle.

Thibaud : En réalité, le choc thermique a rapidement cédé la place au choc économique : le prix des chambres a décuplé, résultat, nous nous sommes mis au camping !! Heureusement que nous avons une bonne tente, de bons duvets et de bons matelas. Nous les transportons vaillamment depuis des mois et ils font enfin leurs preuves !



Pino : Ah oui, le camping, parlons-en… me voici relégué à l’extérieur de la tente avec un vulgaire sachet plastique pour protéger ma selle !! Enfin bref, j’ai quand même pu de en temps en temps (et de plus en plus souvent) me réchauffer dans quelques garages de vos nouveaux amis… les Warmshowers comme vous dîtes, mais qu’est-ce que c’est au juste ?

Thibaud : C’est un site internet, une communauté plutôt, grâce à laquelle tu peux trouver, en tant que cyclotouriste, des personnes qui t’offrent le gîte, souvent le couvert et dans tous les cas de bien bons moments de partage… Tu as bien raison de dire que ce sont nos nouveaux amis car toutes ces personnes sont vraiment sympas et nous ont donné de supers conseils pour découvrir leur pays, allant même jusqu’à nous amener en voiture dans des coins que nous n’aurions jamais connu sinon !

Sandie : Puis c’était l’occasion d’en connaître plus sur la culture et l’histoire de la Nouvelle-Zélande et d’exercer notre anglais dans des conditions pas simples étant donné leur accent à défriser les moutons !! On a aussi pu découvrir des mets locaux, dont le fameux et très anglais agneau rôti… Grâce aux WarmShowers, nous avons pu vivre vraiment la Nouvelle-Zélande :
c’est une vraie expérience humaine.

Pino : Et c’est sans doute bien réconfortant après les terribles bosses néo-zélandaises ?

Sandie : C’est sûr qu’ici, le relief, c’est pas de la rigolade, enfin sauf pour les locaux qui sont apparemment habitués… D’où le célèbre adage : “Quand un néo-zélandais te dit que c’est plat, méfie-toi !”. En plus, nous nous sommes essayés aux cycle trails, chemins cyclables souvent en gravier, superbes mais cabossés… Ton premier rayon cassé en a été la victime !!

Thibaud : Mais la récompense en vaut la peine : les paysages sont magnifiques et variés, c’est tout simplement bluffant ! Des collines verdoyantes aux forêts moussues, en passant par les lacs et rivières aux eaux azurées et les monts escarpés (parfois enneigés), sans oublier les plages sauvages, le décor est fantastique, digne d’un bon film !

Pino : Et mis à part ses fantastiques paysages, que retiendrez-vous de la Nouvelle-Zélande ?

Thibaud : Les kiwis (les fruits), les kiwis (les oiseaux) mais surtout les kiwis (les personnes) ! Ils sont en effet généralement très sympas et accueillants même si dans les coins touristiques, ils ont tendance à déraper, vendant des “expériences” en guise d’activités à des prix frôlant l’indécence ! Je crois qu’ils ont été victimes de leur succès… Mais les néo-zélandais, ce sont avant tout de grands sportifs, souvent de grands gaillards et gaillardes, descendants anglais de chasseurs de baleines et de chercheurs d’or. On comprend pourquoi ils nous mettent fréquemment la raclée au rugby !!

Sandie : Ils s’intéressent aussi beaucoup à tout ce qui concerne leur petit pays qui compte seulement 4,5 millions d’habitants et ont une grand faculté à le sublimer. On ne compte plus les “meilleures tourtes à la viande au monde” ou même les "plus belles routes du monde” !

Pino : Sandie, votre anniversaire a eu lieu récemment, comment avez-vous fêté l’événement ?

Sandie : Un bon petit resto, une nuit à l’hôtel dans un lit douillet, un joli cadeau, le tout sans Pino mais avec un bon Pinot ! Puis j’ai pu admirer des otaries de très près !!

Pino : Pour finir, quelle est votre/notre prochaine destination ?

Thibaud : Les îles Cook, petit paradis tropical au milieu du Pacifique… Mais désolé Pino, tu resteras dans le carton pendant que nous nous relaxerons et travaillerons en tant que wwoofers dans une ferme bio.”

A bientôt,
Sandie et Thibaud